Peintre

Andy Warhol

Andy Warhol (de son vrai nom Andrew Warhola), né le 6 août 1928 à Pittsburgh en Pennsylvanie et mort à New York le 22 février 1987 est un artiste américain, pionnier et figure centrale du Pop Art.

Warhol est connu dans le monde entier par son travail de peintre, de producteur musical, d’auteur, par ses films d’avant-garde, et par ses liens avec les intellectuels, les célébrités de Hollywood ou les riches aristocrates.

Les pièces de sa série "Campbell's Soup II" ont bouleversé le mouvement du Pop Art et restent à ce jour parmi ses œuvres les plus reconnaissables.
Il s'empare de l'icône du garde-manger américain, symbole de la prospérité capitaliste, et la transforme en art.

Il est reconnu comme l’un des plus grands artistes du XXème siècle.

Les sixties, entre utopie et répression

Une période révolutionnaire

Le Pop Art et Andy Warhol débutent dans ce que les anglais on nommé les sixties, c’est à dire les années 60. Cette décennie sera marquée par les révoltes étudiantes de mai 68, la fin des colonies et l’essor sans précèdent de la consommation de masse. On dira des jeunes des sixties qu’ils sont les enfants de Marx et de Coca-Cola.

Parmi les événement important de cette époque il faut retenir : la guerre du Viêt Nam, la révolution culturelle en Chine, le Printemps de Prague, la guerre d’Algérie, la décolonisation en Afrique, l’assassinat de Kennedy, Mai 1968, le festival de Woodstock, la crise des missiles de Cuba, le Rock’n Roll et le mouvement hippie et en 1969 le premier pas de l’homme sur la Lune.

Plus on regarde exactement la même chose, plus elle perd tout son sens, et plus on se sent bien, avec la tête vide.

Andy Warhol

Une effervescence américaine

Le bouleversement du Pop Art

Le Pop Art est un mouvement artistique qui trouve son origine en Grande Bretagne au milieu des années 1950. Une rupture se dessine entre de jeunes artistes et des écoles d'art dont les enseignements ne reflètent plus l’actualité de la vie. Une génération d’enfants d’après-guerre se révolte contre « l’Establishment ». Au tout début des années 1960, cette quête de renouveau va faire éclore le Pop Art.

Avec Warhol, Lichtenstein, Rauschenberg ou encore Johns, c’est surtout la branche américaine qui va populariser ce courant artistique devenu majeur, en questionnant la consommation de masse de façon agressive. Il s’agit principalement de présenter l’art comme un simple produit à consommer.

Warhol renverse les codes

Du garde-manger à l'œuvre d'art

Warhol est séduit par l'imagerie de la marque de conserves Campbell's Soup, qu'il considère très percutante visuellement tant le design est resté inchangé pendant des décennies.
Fasciné par cet objet du quotidien, Warhol veut l'élever au rang d'art, une place car selon lui c'est déjà ce qu'il représente dans la culture de masse américaine.
In 1962, Andy Warhol expose pour la première fois ses "Campbell's Soup cans" à la Ferus Gallery, à Los Angeles. Les 32 tableaux sont disposés comme sur les étalages d'un supermarché.

1969

Campbell’s Soup II

Nul ne sait précisément pourquoi Warhol a créé ses Campbell's Soup. Certains évoquent la critique de la surconsommation, d'autres sa nostalgie familiale ou encore son amour naïf de la culture de masse.
Il est possible que ces œuvres soient simplement le reflet de la personnalité d'Andy Warhol, c’est à dire un produit de la société de consommation -n’oublions pas qu’il a été publiciste avant d’être artiste !