M

At sit eleifend efficiendi, utroque forensibus vel eu. Eros mandamus ad nam. Ad natum virtute pro, dicit scripserit nec cu et qui dicat.

Follow me:
Tw        Be        Fb        Pin

Image Alt

Andy Warhol

Andy Warhol

Andy Warhol (de son vrai nom Andrew Warhola), né le 6 août 1928 à Pittsburgh en Pennsylvanie et mort à New York le 22 février 1987 est un artiste américain, figure centrale du Pop Art, dont il est l’un des pionniers. Warhol est connu dans le monde entier par son travail de peintre, de producteur musical, d’auteur, par ses films d’avant-garde, et par ses liens avec les intellectuels, les célébrités de Hollywood ou les riches aristocrates. Bien que le travail de Warhol reste controversé, il a été le sujet de multiples expositions, de livres, et de films depuis sa mort. Warhol est reconnu comme l’un des plus grands artistes du XXème siècle.

Le Pop Art et Andy Warhol débutent dans ce que les anglais on nommé les sixties, c’est à dire les années 60, cette décennie sera marquée par les révoltes étudiantes de mai 68, la fin des colonies et l’essor sans précèdent de la consommation de masse, on dira des jeunes des sixties qu’ils sont les enfants de Marx et de Coca-Cola, parmi les événement important de cette époque il faut retenir : la guerre du Viêt Nam, la révolution culturelle en Chine, le Printemps de Prague, la guerre d’Algérie, la décolonisation en Afrique, l’assassinat de Kennedy, Mai 1968, le festival de Woodstock, la crise des missiles de Cuba, le Rock’n Roll et le mouvement hippie et en 1969 le premier pas de l’homme sur la Lune. Le Pop Art est un mouvement artistique qui trouve son origine en Grande Bretagne au milieu des années 1950, sous l’impulsion de Richard Hamilton et Eduardo Paolozzi. Un peu plus tard, au tout début des années 1960, c’est au tour du Pop art américain d’émerger. Avec Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg ou encore Jasper Johns, c’est surtout la branche américaine qui va populariser ce courant artistique devenu majeur, en questionnant la consommation de masse de façon agressive. Il s’agit principalement de présenter l’art comme un simple produit à consommer