M

At sit eleifend efficiendi, utroque forensibus vel eu. Eros mandamus ad nam. Ad natum virtute pro, dicit scripserit nec cu et qui dicat.

Follow me:
Tw        Be        Fb        Pin

Jisbar – « Punk Mona Lisa » space project

Le Projet

Alors que nous attendons toujours les pas de la première femme sur la Lune, c’est Punk Mona qui gravitera dans l’espace. C’est en cette année dédiée à la commemoration du 500ème anniversaire de la mort de Leonardo Da Vinci, alors que des expositions à travers le monde honorent l’héritage de l’artiste, la peinture choisie par Jisbar se joint également aux hommages au grand maître d’art. La conquête de la Lune n’est qu’une minime partie d’une ambition plus large d’explorer l’espace, Mars en sera l’étape suivante. La prochaine mission sera nommé Artemis, en honneur de la soeur jumelle d’Apollo, et il y a déjà des spéculations sur l’identité de la première femme qui posera les pieds sur la Lune. Mais dans la mission – First Painting in Space – aucun doute ou spéculation: c’est Punk Mona Lisa, la femme la plus célèbre à n’être jamais peinte, qui volera dans l’espace. «Leonard De Vinci est l’un de mes artistes préférés. Mona Lisa était une peinture iconique qui représentait parfaitement l’image de la femme de son époque. C’est une peinture captivante avec une histoire incroyable et c’est pourquoi il est important de garder cette mémoire tout en la transformant en quelque chose de plus contemporain. »

Jisbar a recréé sa Mona Lisa il y a maintenant 10 ans. Depuis lors, elle est devenue sa pièce emblématique. Pour ce nouveau projet, l’artiste explique: «Le style punk me permet de remasteriser le chef-d’œuvre. Ma Mona Lisa est transgressive et veut casser les frontières pour inspirer les autres. Où d’autre voulez-vous qu’elle aille, si ce n’est l’espace? » Ce n’est pourtant pas la première fois qu’une oeuvre d’art va voyager dans l’espace. Les sculptures et les dessins ont déjà été envoyés la-haut dans des satellites et autres vaisseaux spatiaux. Cependant, la Punk Mona sera la première peinture exposée au vide spatial. Afin de pouvoir réaliser cette oeuvre, l’artiste a du légèrement changer sa technique habituelle en utilisant de la peinture acrylique, de l’huile et des bombes d’aérosol, afin de créer un tableau qui pourra faire face aux conditions météorologiques extremes lors de sa projection dans l’espace. Un autre aspect important est la question de débris, ayant drastiquement augmentés de manière exponentielle au cours de ces dernières années. Ainsi, First Painting in Space à été conçue de telle sorte qu’elle ne laissera
aucun résidu dans l’espace en revenant sur la Terre avec tous les éléments avec lesquels elle sera lancée.

GALERIE MONTMARTRE
16 Janvier – 11 Février 2020
Paris, 11 Place du Tertre

Jisbar Punk Mona